Découvrez mes passions au quotidien


Prince’s Girls Volume 2

18 février 2007

Bon j’ai eu des remarques sur ma compile « Prince’s Girls 1 », gentilles, mais des remarques quand même. En fait, c’est vrai, il manquait certaines collaborations féminines, mais je m’étais limité aux principales, celles qui avaient donné lieu, en majorité, à des albums ou au moins à des titres intéressants. Donc après moult recherches et investigations, je vous livre le résultat de mon travail. Bien sûr, c’est pas tout à fait (pour moi) le même niveau que la première !, mais vous aurez ainsi quasiment la « totalité » des filles qui ont chanté « du » Prince. Je précise avant toute autre remarque que j’ai volontairement exclu une certaine Dale Bozzio qui a chanté le titre « So Strong » écrit par Prince car c’est vraiment une merde, cette fille ne sait PAS chanter ! (même si elle a, un temps, chanté derrière Zappa…)
On commence par The Bangles, un groupe de filles des années 80, pour qui Prince (ou plus exactement Christopher Tracy, l’un de ses pseudos) écrit le titre « Manic Monday » qui sera un hit en 1986 (en même temps que « Kiss » d’ailleurs). C’est un titre Pop agréable à écouter même si c’est pas « my cup of tea ». le groupe créé en 1981, explose en 1989 pour se reformer en 2000 et sortir un nouvel album en 2003. Le titre suivant est déjà beaucoup plus funky et festif « Wouldn’t you love to love me » est chanté par Taja Sevelle. Taja a été signée chez Paisley Park (les studios princiers) début 80 et un album « Love is contagious » sera réalisé. Ce titre en est extrait et il est co-écrit avec Prince. Il est dans la veine d’un certain type de musique des années 80 dans lequel on classait également des artistes comme Janet Jackson ou Paula Abdul. Taja travaillera avec d’autres artistes comme Burt Bacharach ou Nile Rodgers. Aujourd’hui, elle continue à chanter, mais elle écrit aussi des livres et relooke même des cuisines… Paula Abdul justement, parlons-en. Un joli brin de fille qui démarre sa carrière en tant que danseuse et chorégraphe. Elle travaille avec les plus grands sur les chorés de vidéos, Prince, The Jacksons, Kool and The Gang, ou encore Luther Vandross. Elle sort également fin 80 plusieurs titres qui connaîtront un réel succès. En 1991, l’album « Spellbound » se vend à 6 millions d’exemplaires et contient un titre écrit par Prince « U ». Sans atteindre ce qu’il a écrit pour Jill Jones, ce titre est plutôt bien fait avec des sonorités tout à fait dans le style du Prince de l’époque.
Patti Labelle a chanté Prince ! Patti Labelle c’est quand même une pointure en soul qui a une « carrière » derrière elle. C’est une voix reconnaissable entre toutes et c’est surtout un hit monumental en 1975 « Lady Marmelade » que beaucoup croient encore s’appeler « Voulez-vous coucher avec moi ? ». A l’époque c’est un groupe de filles dont fait partie également Nona Hendryx dont je reparlerais plus loin. « Yo mister » sort sur l’album « Be yourself » en 1989. C’est un titre lent, assez monotone, qui fait la part belle à la voix puissante de Patti mais avec de belles sonorités. Nona Gaye, je l’ai déjà présentée dans mon article sur ses conquêtes féminines. C’est une femme magnifique qui a partagé quelque temps sa vie et qui a également partagé ce titre, « Lovesign » en 1994. A l’appui : une vidéo mémorable et une rythmique très « sexy ». Elle est aujourd’hui plus actrice que chanteuse. Le titre fait partie de mon top 50… et en bagnole il peut passer en boucle ! J’adore faire le marlou en ville avec ce titre à fond… Mica Paris est anglaise et chante depuis l’âge de 15 ans. Elle sort régulièrement un album depuis 1988 mais n’a pas la notoriété qu’elle mérite. Elle travaille pas mal pour la télé aussi. « If I love U 2nite » sort en 1991 sur l’album « Contribution », la voix est vraiment très agréable, dans la veine d’une Sade (sans en atteindre la perfection bien sûr…) et ce titre se laisse écouter sans déplaisir. En janvier 2003, elle a participé au « Purple Reign – The Prince story » un show entièrement consacré à Prince sur la BBC.

« Standing at the altar » est un titre étrange. On adore ou on déteste… Le titre paraît en 1994 sur le disque « 1-800 New Funk ». C’est une ballade pop/rock chantée par Margie Cox. C’est encore une « Voix », Margie, de son vrai prénom Margaret a chanté dans le groupe « Lipps inc » (vous vous rappelez « Funky town »), puis dans Ta Mara un groupe que Prince avait produit et qui délivrait un funk bien saignant. C’est pour ça que ce titre me déçoit un peu ! Je ne vais pas vous faire l’injure de vous présenter Madonna, juste vous dire que très très peu de temps, elle a été pressentie pour jouer dans le film « Graffiti Bridge » et qu’ils se sont connus « bibliquement » et épisodiquement. Un duo est enregistré pour l’album « Like a prayer » en 1989. Le titre « Love song » est passable, sans plus, j’aime bien les petits riffs de guitare de Prince. Après…c’est Madonna… Là aussi, inutile de vous présenter Kate Bush, chanteuse et compositeur britannique qui fascine depuis longtemps par son univers musical. Kate Bush c’est une voix à part et une personnalité à part. Exigeante, un peu comme Prince, elle cumule succès commerciaux et d’estime depuis 1978. « The Red shoes » album sorti en 1993 voit la participation de Prince sur un titre « Why should I love you ». Il est bien dans l’esprit d’ailleurs de ce que fait Kate tout en restant très « princier ». Pour l’anecdote, elle a participé en 1996 à l’album de Prince « Emancipation » sur le titre « My computer ». La suite n’est guère moins connue même si le commun des mortels se souvient plus du nom de la chanson que de la chanteuse elle-même. Jevetta Steele, chanteuse afro-américaine, n’est autre que la célèbre interprète de « Calling you » le tube qui accompagne le film « Bagdad café ». A l’origine membre du groupe familial de Gospel « The Steeles », Jevetta va accompagner Prince durant quelques années. En 1993, elle sort un album qui connaîtra un honnête succès « Here it is » avec un hit bien classé dans les charts « Hold me », ballade soul que Prince peut écrire à la pelle. Aujourd’hui, elle continue à assurer les chœurs de nombreux artistes. On poursuit avec Elisa Fiorillo. Je sais, comme moi, vous ne la connaissez sans doute pas ! C’est parce que c’est essentiellement une artiste de « chœur » qui chante derrière de nombreux artistes. Prince la rencontre lors d’une session d’enregistrement et séduit par sa voix la fera travailler sur plusieurs de ses albums. Il lui écrira plusieurs titres dont « On the way up », titre empli de percussions, contemporain de l’époque Diamonds and Pearls. Aujourd’hui, elle donne plutôt dans le jazz.
Deborah Allen chante en 1987 « Telepathy » titre écrit par Joey COCO…qui n’est autre que Prince lui même ! En effet, c’est l’un de ses nombreux pseudonymes. Deborah est une chanteuse de country qui continue sa carrière aujourd’hui. A l’époque, elle est dans l’entourage princier comme de nombreuses autres jeunes femmes et cette collaboration n’est pas la plus exceptionnelle. Bon, vous allez peut être pas le croire, mais Céline Dion a chanté Prince. C’était en 1992, « Caielin’ » sort un nouvel album qui s’appelle tout bonnement Céline Dion. Il contient un titre écrit par son altesse pourpre « With this tear », certainement un travail de commande pour un album qui devait conquérir l’Amérique, ce qui fut fait. Bon je ne vous présente pas Céline, le titre n’est pas impérissable et passablement formaté pour les radios américaines ! Rosie Gaines a travaillé longtemps avec Prince et principalement sur Diamonds and Pearls. A la base, elle jouait dans Unity, un groupe familial de funk. Prince l’a remarqué lors de démos et ils ont commencé à travailler ensemble à partir de 1990. Un album devait voir le jour mais n’a été sorti suite aux problèmes de Prince avec sa maison de disques. J’ai retenu le titre « I want U » dans une version laissant la part belle aux vocalises de Rosie qui a une voix inimitable, grimpant assez haut dans les octaves. Pour terminer, Nona Hendryx et le titre « Baby Go Go » (Thanks Willy…). Nona Hendryx c’est un des piliers du groupe Labelle, on y revient, le célèbre groupe de divas glamour qui a immortalisé cette réplique célèbre : « Voulez-vous coucher avec moi ». Elle a eu une carrière assez prolifique, et je me souviens qu’elle a travaillé un temps avec Matérial, un groupe de funk expérimental dont faisait partie Bill Laswell et Nile Rodgers. C’est en 1987 qu’elle sort un album « Female Trouble » où figure ce titre parmi d’autres, dont certains en collaboration avec Peter Gabriel. C’est celui que je préfère sur cette compilation.

Partie 1

Partie 2

Partie 3

Mots-clefs : , , ,

6 commentaires sur “Prince’s Girls Volume 2”

  1. bill dit :

    cool, super sympa ton article, il m’a rappelé des bons souvenirs et appris pas mal de choses. merci!

  2. jacques dit :

    Un grand oubli (qui n’en est sûrement pas un …) : Wendy & Lisa … car je suis en plein « Wendy & Lisa » revival et j’ apprécie toujours autant leur musique qui n’a pas vieilli d’un pouce …
    J’avais égaré certains de leurs albums et « Girlbros » m’avait échappé : je viens de l’acquérir assez cher d’ailleurs !!!
    J’espère que je ne serai pas déçu …

    A propos d’elles, on ne peut parler de « Prince’s girls », évidemment : leur musique est bien spécifique et leur marque n’est pas pour peu dans la réussite de « ATWIAD » et de « Parade ».
    Elles sont de grandes musiciennes avec une forte personnalité bien loin des « bimbos » dont Prince a parfois (souvent) aimé s’entourer …

  3. jacques dit :

    Ok Didier : je te prends au mot et je vais rédiger un petit article à propos des deux « miss » et je t’envoie cela dans les prochains jours !!!
    Commentaire n° 3 posté par jacques le 31/03/2007 à 01h42

  4. Didier dit :

    Merci !
    Je suis allé sur ton blog, joli coup de crayon !

  5. Didier dit :

    C’est vrai, c’est vrai…si elles ne sont pas là, c’est voulu ! Elles ne sont pas à proprement parler des « filles de Prince » car elles ont « accompagné » Prince (ce qui est tout autre chose) et elles mériteraient un article à elles seules. Toutes les filles dont je parle, à l’exception peut être de Sheila E, ont été des parenthèses dans la carrière de Prince. Wendy et Lisa c’est pas la même came, c’est quand même la base de The Revolution, c’est des moments mythiques lors des concerts des années 85/86/87.
    Je ne les connais pas suffisamment (en dehors de Prince j’veux dire) pour faire un article, mais si ça te dit, je peux le publier…

  6. Didier dit :

    Pas de soucis, je t’en laisserais la « paternité » et j’y ajouterais quelques titres, fais moi une sélection !

Laisser une réponse