Découvrez mes passions au quotidien


One Nite in…1976

5 janvier 2010

avataroni61976…juillet…il est 5 heures 45…Je sors de la maison parentale et enfourche mon vélocipède pour aller à l’usine ! Quoi ??? Tu travailles déjà ??? Meuh non…j’ai tout juste 18 ans et j’ai décroché un stage dans une entreprise toute proche. Mais pourquoi si tôt ? Tu fais les 12/24 ? T’es manœuvre à Usinor…suant et crachant ta peine aux côtés de prolétaires tous acquis à la cause rouge ? Non Non…je m’occupe juste de fiches de stocks dans un grand bureau avec plein de mecs qui pensent qu’à draguer leurs collègues ! Mais alors…dis-nous tout (oui c’est vrai ça…Père Castor…met tes lunettes et dis-nous tout…) ;-)

Bon allez…1976…ça ne vous dit rien ? Depuis mai, on cuit ! Pas une goutte d’eau depuis deux mois, une canicule d’enfer et l’obligation de travailler de 6 heures du mat’ à 14 heures car l’après midi…impossible de bosser dans ces grands bureaux typiques des années 70, c’est-à-dire plein de vitres !!! Je descends donc de chez moi sur mon 12 vitesses, dont je ne me sers pas d’ailleurs dans la mesure où la route qui me mène à ce lieu de bullage intensif est une immense descente au bout de laquelle je me contente de freiner…les yeux embués de larmes…les cheveux coiffés « fixation 1976bforte »…quelques moustiques suicidés agonisant sur les bras…! Cette canicule va laisser des traces…Comme il ne pleut quasiment pas depuis janvier…qu’il fait déjà 30 degrés en mai…suivront des records de température un peu partout mais surtout une sécheresse jamais connue et qui ne s’est pas reproduite heureusement car elle sera l’occasion de mettre en place un impôt spécial : « L’Impôt Sécheresse » !!! Paradoxalement, le Nord reste sec alors que de temps à autre des orages violents s’abattent sur le Sud et font des morts…quand le beau temps ne rime plus avec joie de vivre…et ce n’est que mi-septembre qu’il pleuvra enfin et que la Terre reprendra son rythme habituel…

1976aParadoxalement aussi, cette canicule de plusieurs mois fera beaucoup…mais beaucoup moins de morts que les quelques jours de 2003… « Signe des temps » a dit l’Artiste !

En parlant de mort, une « mort » va diviser la France durant cette année 1976…pour certains il s’agira d’une juste punition…pour d’autres d’un assassinat légal ! Cette mort c’est celle de Christian Ranucci ! C’est en effet en 1976 qu se déroule le procès de cet homme accusé du meurtre d’une petite fille et dont les conditions de déroulement de l’enquête posent encore question aujourd’hui. Il faut dire qu’à l’époque, l’affaire Patrick Henry a déjà semé la zizanie dans l’opinion française qui demande « des comptes » à ses gouvernants !christianranucci04

Alors coupable ou pas ??? Nul ne le saura jamais, mais une chose est sûre l’abolition de la peine de mort aura au moins le mérite en 1981 de permettre à des innocents d’avoir toujours les moyens de clamer leur innocence et éventuellement de faire changer le destin. Ranucci n’aura pas cette chance…après un été là aussi particulièrement chaud entre partisans des deux camps ! Celui des convaincus de sa culpabilité et celui de ceux qui doutent et veulent une enquête correcte !!! L’affaire divise aussi les cours du Lycée où nos consciences politiques sont désormais affûtées par le combat idéologique que nous livrons quotidiennement…restes improbables de la volonté de changer la société post 68 !!!

Bon…ça…c’est pour la semaine car le samedi…bin c’est samedi !!! C’est direction le Pop Club qui est devenu notre destination favorite et la programmation reste toujours aussi variée et mêle habilement les (déjà) derniers soubresauts d’un disco presque condamné aux nouveaux accents funkysants ! Petite sélection non exhaustive et vous verrez qu’on n’était pas trop regardants…l’essentiel étant toujours de faire tournoyer les pattes d’eph’…  c’est parti !

Tavares – Don’t take away the music

Une météorite soul venue du Cap-Vert avec ce groupe de cinq frères et un titre très « costard/nœud Pap’ », un brin Barry White…

Isaac Hayes – Disco connection

Un des piliers de Stax Records qu’on ne présente plus, le génial créateur du « Theme from Shaft » mélange les influences dans cette connexion dansante ! Très Blaxploitation…

Lou Rawls – You’ll never find another love like mine

Une superbe voix noire d’une puissance tout en retenue pour une déclaration allant crescendo et diablement entraînante. Je peux vous dire que ça virevoltait…

The Trammps – Disco party

Un « vrai » titre disco (8 minutes de roulage de bassin..d’où ma secrète admiration des fessiers rebondis…) par ce groupe de Philadelphie qui écrira également Disco Inferno pour le mythique « Saturday Night Fever » ! Quand même…après trois minutes, vous bénissez le disco…et à six minutes..vous planez…

The Sylvers – Boogie fever

Un très bon groupe de Rn’B et de soul/funk ! L’un des membres les plus éminents du groupe n’est autre que Léon « Frank » SYLVERS III…mais si…Shalamar, The Whispers, Gladys Night, The Brothers Johnson, The Spinners, Lakeside, etc…etc…une machine à tubes ce mec…

Donna Summer – Spring reprise

Bon…Donna c’est Donna…que voulez-vous que je dise de plus…

The Salsoul Orchestra – Chicago bus stop

Groupe spécialisé dans le Son de Philadelphie, ses 50 musiciens accompagnent de nombreux artistes dans les années 70. Ce titre cartonne en 1976 et j’ai mis en bonus le remix…

Brick – Dazz

Groupe de funk/jazz, ces sonorités et cette rythmique particulière préfigure les années qui arrivent ! DAZZ…pour Disco/jAZZ…

The Spinners – The rubberband man

Une institution que ces Spinners car depuis 1954, ils n’ont cessé de faire de la musique !!! Comme quoi, le funk conserve bien mieux que l’alcool…

Parliament – Give up the funk

Les premiers véritables accents du funk pur et dur par Médor et ses acolytes !

We want the FUNK…we need the FUNK…

The Undisputed Truth – Method to the madness

Encore la patte Whitfield pour un titre « à la Rose Royce » ! Ca commence à bouger sérieusement côté funk. Ecoutez moi cette basse…cette batterie…allez…Vade Retro Disco ;-)

The Whispers – One for the money

Encore un groupe qu’on ne présente plus et qui fera l’objet d’un petit traitement particulier de ma part…un jour…

Bonus : The Salsoul Orchestra – Oooh I love it (love break)

Parce que j’aime bien…

Mots-clefs : , , ,

2 commentaires sur “One Nite in…1976”

  1. chane dit :

    Superbe article Didier, très agréable à lire.
    Il m’a mis le cœur en joie pour commencer la journée.
    J’adore ta compile… je dois t’avouer que depuis que Prince nous a passé sa playlist avant les concerts du Grand Palais, je suis entrée dans une phase disco.
    Ta compile, disco, disco funk mais…de qualité! Merci!

  2. Didier dit :

    Merci :-) Le disco a engendré de très belles choses…pas que Patrick Juvet LOL

Laisser une réponse