Découvrez mes passions au quotidien

Superfunkycalifragischkopi !

Dimanche 1 juin 2008

NON ! ce n’est pas le cri de guerre d’une Mary Poppins sous acide qui aurait passé la nuit avec notre hobbit préféré, ni l’interjection surprise d’un marsupilami originaire de West Compton ! Non…c’est tout simplement le titre d’une compilation de covers réalisée PAR des passionnés POUR des passionnés (ou pas…). Je m’explique ! Vous connaissez schkopi.com ? Non ??? Allez vite y faire un tour…le lien est là…juste à gauche « le forum princier » ! Si vous connaissez, vous savez déjà de quoi certains sont capables…Je dois dire que là ils se sont surpassés ! Si le volume 1 était prometteur, le volume 2 est exceptionnel et je pèse mes mots. C’est simple, ça donne envie d’apprendre à chanter, à jouer d’un instrument, peu importe lequel, et de se lancer. Bon, moi je préfère écrire, donc je vais vous présenter cette compile et vous donner mon avis, il vaut ce qu’il vaut ! Pour télécharger le fichier c’est là :
lien
et pour les pochettes au choix
lien

shoe
Je vais avouer que j’ai choisi CES pochettes pour me faire un beau disque,  pas que je sois foncièrement fétichiste du pied féminin mais malgré tout c’est trés joli à regarder…

J’avais suivi pas à pas la génèse de la chose et quand je voyais la liste des reprises s’allonger et les titres se dévoiler, je sentais déjà qu’on allait grimper d’une division. On pouvait même sentir la fébrilité de l’attente dans les posts de Raphy et son impatience exacerbée à sortir la chose (je parle du disque…) Et puis un jour, comme un matin de printemps où l’on sent que, ca y est, l’hiver est rentré chez lui, les beaux jours reviennent avec leurs cortèges d’épaules dénudées et de courbes rebondies…mais je m’égare…je m’égare…le fichier est apparu sur le forum avec son lot de téléchargement à toutes les sauces et des pochettes « au choix » !(Combien ont finalement choisi le pied de Mayté…)

j’ai donc bien écouté cette succession de « reprises, adaptations, surprises » et je vous livre le fruit de ma réflexion, elle n’engage que moi, le mieux étant de télécharger les titres et de vous faire votre propre avis. Une chose est sûre, certaine et indiscutable : Vous ne serez pas déçus !!!

COME ou plutôt C.O.M.E (don’t know why…) c’est quand même un des albums qui restent chers à mon coeur parce que parmi les plus « achevés » ! Alors y toucher c’est risqué…que dire, ils ont réussi à revisiter le titre en lui donnant un ton crépusculaire, une espèce de noirceur lumineuse absente de l’originale. Avec un sax tout en sensualité…dans les 5 !
POP LIFE et une insouciance toute et trés moderne, électro à souhait (clin d’oeil à Thierry…) avec ses effluves « kraftwerkiennes ». En ces temps de morosité ambiante, un bon bol de légéreté à consommer sans modération !
EMPTY ROOM ça c’est du lourd à la base parce que le Prince quand il la chante, il  y met pas mal d’énergie. Ici il y a plus de place pour la mélancolie…Challenge difficile à relever et réussi, j’aime beaucoup ! (fan de Bowie…?) J’adore le final !
GET WILD ça démarre tout en groove fonky et puis ça emmêle des sons, des samples, des rythmes et la mayonnaise prend, sacré sauce en tout cas avec des ingrédients empruntés à une période trop (à mon sens) négligée par beaucoup. Excellente qualité musicale et dans mon top 5 à coup sûr ! Spécial dédicace à la guitare.
RAVE UN2 THE JOY FANTASTIC alors là je suis aux anges ! retrouver un titre de cet album si mal aimé et que je défends bec et ongles chaque fois que je peux tellement il est bon. Thanks Yace pour cette reprise so « Flamenky », ces guitares si enjouées, cette voix « camilienne » et le clin d’oeil final à une époque bénie !
VOUS ETES TRES BELLE Variation sur un quartier de Girls and Boys, j’avoue qu’à la première écoute j’ai dit : Bof…mais à la longue, on se laisse prendre par la voix, les nappes de piano/synthés/guitares environnantes et on en ressort grisé !
CONTROVERSY J’ai pas encore fait mon classement définitif mais il va être dedans ! D’abord c’est un de mes titres préférés, ensuite le mix est parfait, comme on aurait voulu qu’ -IL- en fit. La talbox donne un petit côté zappien qui m’achève définitivement. Superbe !

HE’S ALWAYS IN MY HAIR Alors là…je vais avoir du mal à trouver des mots ! Tout est parfait : re-orchestration, choix d’instruments, voix et choeurs, rythmes, c’est plus qu’une reprise c’est une RE-création du titre ! Je peux « presque » dire qu »elle égale l’originale qui est déjà un sommet (pour moi…hein, je parle toujours pour moi…) La reprise à 3 ‘ donne le frisson ! si…si…Keniia je t’aime !!! Je ne me lasse pas de cette chanson…Number One, ça ne se discute même pas !!!

L’ESPRIT MAL TOURNE Sur le coup j’ai cru entendre un chanteur pour enfants qui chantait ‘Petit pain j’ai faim » quand je faisais des colos il y a longtemps. Cette guitare sèche, ces percussions discrètes…et puis le texte en français s’il vous plait, une véritable gageure…qui passe trés bien finalement ! Etonnant !! (Flop, j’adore ta façon de dire : « mets toi sur le dos » ;-) May U live to C the dawn
GOD La meilleure manière de prouver que la simplicité est parfois d’une efficacité redoutable. Je suis sûr que ces quelques notes égrenées vont faire briller les yeux des moins endurcis d’entre nous …
OTHERS HERE WITH US J’avoue mon ignorance, je ne connais pas l’originale…??? Difficile de donner un avis ! EDIT ! Mes maîtres se sont chargés de me corriger LOL et effectivement vieux titre inédit repris de fort belle manière et qui étonne…comme l’originale…qui fait un peu peur aussi…
I COULD NEVER TAKE THE PLACE D’un coup on sent transporté dans le fauteuil moelleux d’un club de jazz où une jolie chanteuse en fourreau de soie vous séduit dans une version bluesy d’un titre, à la base, rock’n roll. Une voix qui, personnellement, me touche beaucoup et qui me rappelle certaines voix aussi envoûtantes (Ricky, Linda, etc…)
L.C.D Vous avez décidé de nous rendre fous ou quoi ??? de nous faire jouir par les oreilles ??? de nous faire regretter une fois de plus des remix par le Maître lui-même ??? de nous faire danser comme des zombies ??? STOP !!! c’est gagné !!!
FOREVER IN MY LIFE Troisième essai dans la langue de Molière et un excellent travail sur les voix ! Minimaliste et hypnotique !!!
FACE B CONTROVERSY Plaisant comme une…Face B et vous savez ce que je veux dire…la cerise sur le gâteau quoi !!!

Avant toute chose, qu’il me soit permis de remercier, de féliciter, de saluer bien bas, les « fournisseurs » ayant contribué à cette création. Le niveau est excellent et c’est pas de la lèche, si j’avais pas aimé je l’aurais dit ! Merci à Raphy aussi de braver les éléments, d’être si patient parfois, mais de rester fidèle à son idéal de « Princitude ». C U soon !!!

Je voulais faire un top truc mais je m’aperçois que c’est difficile de classer les titres car j’estime que je porterais atteinte au travail de chacun, à la sincérité que l’on ressent dans chaque investissement, qu’il soit minimal ou construit ! Je dirais juste que j’ai eu un gros coup au bide par KENIIA (je le répète, Keniia…I will be in ur hair…) et j’écoute son titre en boucle.  J’ai adoré le travail de Smog et The Audience sur Come et Lady Cab Driver. Voilà je n’en dirais pas plus. BRAVO à tous et vivement le volume 3 !!!

cl_peacelove

Zenith 2002

Dimanche 18 mai 2008

Je viens de m’apercevoir avec stupéfaction que mon article sur le seul concert auquel j’ai assisté avait disparu il y a plusieurs mois maintenant, sans doutes une fausse manip lors du changement de mode du blog…bref ! A l’attention d’une charmante visiteuse ;-) je publie à nouveau cet article. Heureusement je conserve tout !

onenite-20tour

Un beau matin de septembre, je pars au boulot et d’un doigt distrait je zappe sur l’autoradio. Je tombe sur « KISS », bon, vous me connaissez, je le laisse et « smac, smac, smac, KIIIIIIISSSSSS ». A la fin, quelle n’est pas ma surprise de constater que je suis sur RFM, radio que j’écoutais une fois tous les 2858 ans, autant dire jamais ! La surprise grossit d’un coup quand j’entends cette phrase qui fait succomber de plaisir tout fan qui se respecte : « Prince en concert le ». Dans ma jubilation orgasmique ? je n’entends même pas de quel jour il s’agit. De ce fait, je « bloque » mon autoradio sur RFM (cui qui y touche je l’fumes !!!) et j’attends………..d’avoir la confirmation de sa venue en octobre, le 28 pour un concert « patronné » par RFM (!) Arrivé au boulot, direction Internet où j’ai la confirmation de tout ça. Donc grosse panique, j’suis jamais allé à un concert du « Prince », comment on fait ? et si j’ai pas de billet ? Bon eh ! tu te calmes, t’es plus un adolescent pré-pubère, ressaisis toi. Alors calmement, j’irais sur un site de réservation prendre deux places et j’attends ? J’apprendrais plus tard que je suis passé par une belle porte, les 6000 places ont été vendues en moins de trois heures c’est dire la chance qu’on a eue. Quelques jours plus tard, je vais vérifier si ma commande est en cours ? plus de traces !!! J’ai cru que le monde s’écroulait autour de moi. A nouveau grosse panique, j’envoie un mail au service qui me rassure en me disant que ça arrive. Ca doit d’ailleurs être un fan qui me répond (hasard) car il signe « Welcome to the Dawn » phrase fétiche de Prince. Et effectivement, deux jours plus tard je reçois les tickets tant convoités. Direction mon « coffre » d’où ils ne bougeront plus.

Le 27 octobre, nous partons, Catherine et moi, chez Jacques et Danièle, ses « cousins de Paris » qui habitent Saint Denis dans le « Neuf Trois » dit aussi « Wech, bouffon, nique ta reume ! ». On visite Paris et on repère ! Ben ouais, j’aime les choses organisées et j’aime pas trop l’imprévu que je ne peux pas gérer. Je ne suis pas encore membre du Club donc pas droit au répétitions (je l’ai eu quand même en pirate !). Pour nous, on se pointe à 19 heures et après avoir évité des fans sans billets qui veulent s’en procurer à tout prix (sur ma vie, y z’ont pas intérêt à me chauffer !), on se fait fouiller « gentiment » avant l’entrée de la salle où une charmante hôtesse nous guide vers nos places ! ET ON ATTEND !

A 20 heures passées, ça commence à bouger, puis dix minutes plus tard, John Blackwell s’installe aux caisses et démarre un solo, puis rentre Maceo Parker et son « Magic saxo » et démarrent les premières mesures de « The Rainbow Children » et là…il entre…j’ai déjà pris le bras de Catherine dans ma main qui est devenu un véritable étau car je l’ai aperçu subrepticement dans l’ouverture du rideau des coulisses et je sais qu’il arrive…il est là, impeccable dans un costume très classe, comme le groupe d’ailleurs, et cette grosse voix donne le frisson ! je suis pétrifié ! je touche du doigt ce que peut représenter le démarrage d’un concert princier et surtout le sentiment qu’on va vivre une expérience unique et qui montre tout le génie de ce mec. « PARIS », il nous salue, et au bout de cinq minutes redresse le manche de sa guitare : « Can I play my guitar ? ». j’en ris aujourd’hui car depuis j’ai découvert une grande famille d’allumés qui m’ont permis de découvrir un tas de choses et notamment des perfs en public. Je n’avais écouté jusqu’alors que ses disques officiels. Ce jour là j’ai entendu un solo qui m’a troué les oreilles et au bout de 10 minutes, si on m’avait dit c’est fini, ben j’aurais déjà été content ! Nan j’rigole, ce premier trip a été mortel et m’a rendu accro à vie ! Je m’pique d’ailleurs tous les jours ! Il enchaîne avec « Muse 2 the pharaoh » qu’il « jazzifie » encore plus que sur le disque, le public est parti et n’en reviendra plus, je commence à regretter de ne pas avoir pris de places « fosse ». Va suivre un groove complètement dément « Xenophobia », que je ne connais pas, « Come on PARIS ! NPG u’re in air », tout le monde est debout et je découvre les pointures musicales qui l’entourent ! Lui est en super forme on dirait, il court partout, véritable farfadet virevoltant d’un bout à l’autre de la scène. Sa section de cuivres est scintillante ! 1218728670_05035a1629

A peine remis, les premières notes si familières démarrent au piano, il dit chanter cette chanson pour ceux qui ne la connaissent pas et qu’elle les fera revenir. « PURPLE RAIN », « this is my song PARIS ! this is your song too » et il empoigne Habibi. Cette chanson, je l’ai entendu depuis des centaines de fois mais celle là reste (pour l’instant) dans mon coeur, à cause de la communion d’esprit que j’ai ressentie ce soir là, je ne peux d’ailleurs en parler sans me souvenir de la boule que j’ai sentie monter ce soir là dans ma gorge, c’est bête à mon âge, ben non justement ! Suit alors « The Work » où il nous prouve qu’il a bien retenu les leçons du « King », j’ai nommé « Jaaaaaaaaames Brown » avec un petit intermède sympa où une personne du public va le combattre, avec la voix j’entends et le bluffer ! Puis c’est « Mellow », « 1+1+1 is 3 », « The other side of the pillow » et « Strange relationships » Maceo qui embraye avec un classique «Brownien » : « Pass the Peas ». Arrive « When you were mine », un de ses premiers titres et ensuite « Sign O’the times » dans une version totalement psychédélique et envoûtante avec un public complètement en phase, ça reste un de mes moments favoris. Changement total d’univers musical avec deux classiques « Take me with u » et « Raspberry Beret », j’ai l’impression d’avoir 20 ans de moins ! Il finira ce qui s’avère être la première partie du concert avec « The everlasting now » gros set funky avec solo « santanien » et démonstration des musiciens, REAL MUSIC 4 REAL MUSIC LOVERS !!!.

« Thank you & Good night » ! quoi !!! c’est fini !!! c’est pas possible, je ne veux plus que ça s’arrête !!! Mais non il revient avec « Pop life » dans une version toute guillerette. Il a enfilé une tenue plus décontractée et s’est installé au piano, il sette avec Candy Dulfer, saxophoniste de talent. Commence alors un break ou Prince s’attaque à ses titres au piano, se succèdent « Delirious » très New Orléans, « Strollin » très jazzy « Gotta broken heart again » ballade bluesy, cette voix !, « Conditions of the heart », « Diamonds & Pearls », « The beautiful ones », deuxième choc de ma soirée qui confirme que l’album Purple Rain était, est et restera son Himalaya musical. Je sais c’est terrible de dire qu’un artiste a livré ce qui se fait de mieux à 26 ans à peine, mais c’est comme ça ! D’autres artistes dans d’autres domaines ont été touchés comme ça par une espèce d’état de grâce à un moment donné et la suite représente le maintien d’un lien magique. « Nothing compares to U » « The Ladder » « Sometimes it snows in april » en sont la preuve car ils sont dans l’après Purple Rain mais touchent tout autant sans atteindre la perfection de cet album de légende ! il n’empêche, un frisson parcourt l’assistance à l’écoute de la mélodie toute simple de « Sometimes… » simple mais si évidente, Je ne suis plus au bord des larmes car elle suintent depuis trente secondes, comme pour beaucoup autour de moi d’ailleurs. Je sais aujourd’hui ce qu’est le démarrage d’un concert princier. Eh bien c’est rien en comparaison de la clôture ! Il termine avec « Days of wild » hymne au funk et qui devrait servir de leçon obligatoire à beaucoup de nos musiciens actuels. Je commence à me douter que ça va se terminer alors je me gave de la moindre parcelle de musique, de basse, de cuivre ! Présentation des musiciens et « Good Night » ! Rendez vous au Bataclan !!! Je découvre qu’il va assurer un aftershow au Bataclan, une plus petite salle dans Paris, aftershows dont il est coutumier. Malheureusement pour y assister, c’est la galère et nous nous rendons à l’évidence, il faut rentrer. 2 heures 30 de concert qui m’ont paru si courtes et en même temps si intenses, et avec ce sentiment qui s’ancre, je veux le revoir. Je crois que le déclic s’est fait ce jour là ! Qui n’a jamais vu Prince en concert ne peut pas me comprendre !

Je ne vous parlerais pas de cet after même si je l’ai récupéré lui aussi en « pirate » ! Il suffit de savoir que Prince a joué de 2 heures 30 du matin jusqu’à 5 heures, oui vous lisez bien et je peux tout de même vous dire que c’est tout à fait autre chose. Ces afters sont dédiés à la musique, aux reprises, aux versions totalement différentes de ses classiques. Il paraît d’ailleurs que ce sont ses musiciens qui n’en pouvaient plus car lui continuait à jouer. Ce type n’est pas de notre monde ! On est donc rentrés, tout émerveillés de cette soirée et pratiquement sans dire un mot, trop de sensations sans doute, on a mangé dans un restaurant d’autoroute désert à 2 heures du matin où le personnel devait nous prendre pour des extra-terrestres en goguette et retour din ch’Nord. Une chose est sure : il reviendra !

Ca fait aujourd’hui six ans et demi qu’il n’est pas venu et j’attends de pied ferme, je suis toujours sur RFM….

What did I do ?

Mercredi 27 février 2008
l_162436643ab53cc06b89693925a3f675

Aujourd’hui c’est mon anniversaire, j’ai 50 ans…ca y est…depuis le temps que je les redoutais et que j’en parlais peut être un peu trop, ils sont là…sont apparus plus que sournoisement…c’est vrai depuis mes 40 ans, je pensais que j’aurais toujours 40 ans LOL

Bon c’est pas l’tout mais faut rester positif, je vais me dire que la décennie qui s’annonce sera celle de l’accomplissement, celle où je vais grandir intérieurement, celle surtout où j’espère le voir le plus possible pour rattraper le temps perdu où je ne l’ai pas vu…

…parce que quand vous entendez ce que je joins à ce petit billet, vous comprendrez (si ce n’est déjà fait…) le pourquoi du comment…enjoy !

What did I do ?

Ca va ! il est vivant…

Lundi 11 février 2008

Bein oui, on commençait à se poser sérieusement la question ! Que faisait-il ? où était-il ? Avec qui ? Pas mort j’espère ! Eh non, il est bien vivant, au mieux de sa forme…la preuve (Thanks to Bhan et Housequake…) C’était pour la 50ème cérémonie des Grammy Awards où il a remis un award à Mlle Alicia Keys pour « No one » et où il en a reçu un « Future Baby Mama ». Bon maintenant, où il va retourner à ses chères études bibliques qui lui réussissent pas trop finalement, où, vu la coupe de binette, style Little Richard dans ses jeunes années, il nous prépare du nouveau…wait and see !

15478870totokamen2102008115232pm