Découvrez mes passions au quotidien

Résultat pour le mot-clef : recueil de photos

21 nights…!

Jeudi 9 octobre 2008

C’est la première fois que je dois parler d’autre chose que de musique mais je ne pouvais pas ne pas le faire ! Quand j’ai lu courant 2007 qu’un recueil de photos de la tournée londonienne allait peut être sortir un jour, qui plus est avec un live…comme beaucoup, je n’y ai pas cru…jusqu’à ce 29 septembre (bon d’accord…un peu avant quand même…), jour où j’ai reçu « l’objet ». Le mot « Objet » est un peu péjoratif et quoi qu’en dise certains esprits chagrins, peu nombreux il est vrai, il s’agit d’un véritable « cadeau », parce que 30 euros pour ça, pour moi c’est un cadeau ! Dans ma hâte traditionnelle, je voulais m’attaquer tout de suite au disque, mais à la réflexion, le live qui accompagne est une cerise confite sur un merveilleux gâteau…plus dans le genre, « écoutez un peu ne serait-ce qu’une once de ce que je pourrais vous offrir »…j’en parlerais donc, forcément, car ça dépote sévère (All the critics love U in London…Madre de dios…!) mais avant je veux vous parler du livre !

Sorti de son petit manteau pourpre, vous découvrez cet œil inquisiteur qui sait si bien vous scruter et qui doit être difficile à soutenir. Je passe le texte de Randee St NICHOLAS ; car on oublie déjà un peu vite que c’est une œuvre commune ; qui met en exergue ce que tout bon fan de Prince sait : L’Homme est complexe, hermétique, drôle, unique…en un mot « incomparable » ! Et vous comprenez tout ça dés la première photo. Elle est toute simple, c’est un ¾ tout bête, couleur sépia, mais avec deux yeux qui vous prouvent toute l’ambivalence du personnage.

L’œil gauche (celui du cœur…) est d’une douceur ineffable, il semble vous envelopper d’une chaleur rassurante, vous inviter au partage et vous apporter la paix ! C’est une des facettes de l’Homme, celle d’un être humain qui peut sourire timidement, être embarrassé pour répondre à une question, vous faire fondre d’une œillade et faire en sorte que vous lui passiez la moindre de ses lubies (et il n’est pas avare en la matière…), mais aussi celle de celui qui nous fait ce cadeau aujourd’hui. L’œil droit…brrr…vous transperce, vous juge, vous condamne ! C’est l’autre facette du bonhomme…celle du travailleur infatigable mais exigeant, voire méprisant…celle de l’ingrat qui « oublie » quelques fois ses meilleurs collaborateurs…celle de celui qui nous fait la guéguerre par avocats interposés parce que Monsieur ne veut voir ni photos, ni vidéos, ni musique circuler ! Celle, en fait, d’un homme qu’il ne faut certainement pas chatouiller outre mesure au risque de se prendre une cartouche en retour !

Un être humain, finalement ! Qui n’a pas son côté sombre et un autre plus lumineux ? Combien d’hommes et de femmes ne regrettent pas un jour tel ou tel acte manqué ? Il a la malchance d’être exposé et certains ne lui passent rien, occultant d’un revers rapide 30 ans de carrière et des diamants par dizaines !

(je suis mal barré…je n’ai parlé que d’une photo…bon je vais devoir jouer les Dr House, tailler dans les chairs et limiter mon propos aux photos qui me parlent) NB : les photos publiées ne correspondent pas au texte !


article-1056586-0285cd5700000578-212_468x332 Night 1 of 21 – Photo 4
“Keep out”…
Prenez garde…je viens de le dire, l’homme n’est pas simple…
on a assez disserté sur ses débuts, sur son excentricité, sa volonté de choquer…ou de se démarquer…
c’est vrai, on a un peu marre du string, des bas et de l’imper !
Aujourd’hui encore Prince se démarque !
La photo semble tellement peu naturelle qu’il semble que cela soit voulu…
la veste que lui seul peut porter…
les lunettes mouche…
le parapluie ??? nouvelle arme de séduction (Montreux déjà…) N’est-ce pas plutôt pour se protéger davantage encore !!! Prince, Star inaccessible en dehors de la scène, a besoin d’une armure pour affronter l’extérieur ??? Aurait-il peur de trop laisser de champ à son œil gauche au détriment du droit ???

Bon ça va…je sais…peut être qu’il pleuvait…tout simplement !

Night 2 of 21 – Photo 6, 7 et 8 Prince est un indien ! pas un habitant de l’Inde…non…le lointain descendant d’un des premiers autochtones du Nouveau continent…il n’aime pas être pris en photo car on lui vole son âme et le monsieur n’aime pas qu’on lui vole quoique ce soit ! Tiens, je suis en train de remarquer que la lumière tient une grande place dans le travail du photographe, pas celle qu’il programme, celle qui apparaît régulièrement au coin ou au centre d’un cliché. Celles là n’y font pas défaut. Il se cache tout en se donnant…pris au piège de cette cage d’ascenseur…et de cette « paparazette »…comme un papillon de nuit pris dans le halo du réverbère ! Il ne peut en sortir…une invitation à s’élever encore ? le mystique, on le sait, tiens une grande place dans l’œuvre princière…aux énigmes d’inspiration égyptienne de l’époque « 3 chains… » ont succédé les éloges du « most high Jehovah »… ! Plus généralement, je pense que l’Homme Prince croit surtout en lui et que tout ce qui peut l’élever dans la quête du bonheur qu’il veut apporter aux autres lui est « utile »…au fait…certaines autres photos ne sont pas politiquement correctes pour les gens de Watch Tower…non ?…

article-1056586-02a24b8300000578-116_468x286_popup Night 3 of 21 – Photo 3 et 4 J’ai remarqué que le “lit” tient une grande place dans l’imagerie princière. Nombre de clips vidéos en sont truffés, et bien souvent c’est soit un lit qui « se prépare » soit un lit qu’il quitte « le devoir accompli ». Le lit c’est l’endroit où l’on dort mais aussi l’endroit où l’on « cohabite » en quelque sorte…l’endroit où l’on s’unit aussi ! Je serais bien en peine de vous parler de ce qui se passe dans le sien mais ces fréquentes allusions à ce meuble si banal me laissent croire que ça le travaille et après son air interrogatif (premier cliché) on discerne une légère inquiétude (les doigts qu’on mordille c’est un signe d’inquiétude…mais aussi d’agacement !) comme celle de celui qu’on fait patienter ou qui ne parvient pas à joindre son correspondant. Bon je vous l’accorde, y’avait peut être plus de salade de soja au Room Service, mais je penche plutôt pour ma version : « Sa copine a eu un empêchement ! ».

Night 4 of 21 – Photo 3 Nous y voilà…apparition de la femme, car il fallait bien qu’il y en ait une…pas d’histoire princière sans princesse…J’ai retenu cette photo car elle dit beaucoup de choses en dehors de l’imagerie érotique liée au client de l’hôtel un peu seul et de la femme de chambre sexy…(aaah on comprend mieux pourquoi il lui a dédié une chanson à la Chelsea…). La tenue de la soubrette est « à peine » réglementaire…le bas filé par contre…tst…tst…tst…!!! Mais on lui pardonne…Le plumeau est menaçant…caresses ? coups ? va savoir…l’air est faussement détaché…entièrement dévouée à son travail la petite ?…la main glisse négligemment sur la rampe…LUI la croise et semble aussi l’ignorer…mais pourquoi frôler le mur si délicatement…envie de laisser une « trace »…envie d’attirer l’attention…Prince n’aura t-il pas, comme ça, « croisé » de nombreuses femmes sans vraiment trouver la sienne…la cherche t-il au fait ou n’est-il jamais que dans le « passager »…?

Night 5 of 21 – Photo 3, 4 et 5 la légende de ces photos indique : “The Twinz – importées d’Australie” Ouch ! ni plus ni moins !!! Deux beaux objets…(au diable la distinction…) qu’il a dénichés on se demande comment et qui personnellement me font un sacré effet ! Ces trois photos respirent le sexe sans en montrer un micron ! Doubler le trouble pour doubler le plaisir !!! Ce mec est vraiment un enfoiré…désolé…il nous bassine avec sa religion…à ne plus chanter telle ou telle chanson…à débaptiser des titres aussi forts que « Sexuality »…tout ça pour quoi ??? pour s’afficher avec une paire de jumelles (sans la courroie et l’étui…désolé Pierre…) chaudes comme la braise…dans ce qui semble être les sanitaires de l’hôtel et dans des poses lascives ! Je sais, ça peut paraître un tant soit peu « primaire » comme parti-pris, mais ça marche. Avec deux tempéraments en plus…autant l’une est statique et hautaine, autant l’autre passe par toutes les mimiques de la femme fatale…et surtout la concrétisation du must des fantasmes masculins…sacré Prince va !

article-1056586-02a2469e00000578-286_468x286_popup Night 6 of 21 – Photo 4 Encore une belle série ma foi…toute à la gloire de l’Australie (j’irais bien faire le kangourou moi…) c’est vrai que depuis…combien…trois ans…quatre ans…ça crée des liens…forcément. Tiens en parlant de liens…pourquoi Nandy ou Maya tient-elle ce qui semble être une ceinture de soie…envie de jouer les prisonniers le petit malandrin ?…et pourquoi compulser si distraitement la liste des titres retenus pour la soirée ? (à moins que ce ne soit la carte du Room Service…) alors que deux bombes aux lèvres entrouvertes ont fait grimper la température du couloir…c’est que Monsieur est difficile…ou plutôt non…je crois qu’il aime se faire attendre, se faire désirer (euh…au fait ça fait six ans hein…) et qu’il aime par dessus « diriger la manip » avec en plus ce côté macho si « irritant » et en même temps si « assumé »…bon allez…laissons lui le bénéfice du doute…peut être qu’il attend juste son chauffeur…

Night 7 of 21 – Photo 2 Incontestablement !Cette photo m’a rappelé un film que j’ai vu quand j’étais gamin, film qui m’avait profondément marqué et qui avait engendré chez moi une passion pour tout ce qui tournait autour de la science fiction, romans, feuilletons, films, BD, j’étais incollable là dessus. Ce film c’était « Le jour où la Terre s’arrêta » et datait du début des années 50. Sorti en pleine parano américaine anti-coco, il mettait l’accent (déjà…) sur les dangers du surarmement et prônait la tolérance. L’acteur principal, Michael RENNIE, était d’un charisme époustouflant et semblait effectivement être un extra-terrestre. Eh bien j’ai le même sentiment face à cette photo où l’Arena de Londres semble un vaisseau spatial posé sur Terre ayant laissé apparaître un visiteur venu d’une lointaine galaxie dans son costume spatio-temporel pour ramener notre monde à plus de sagesse. Sa seule arme : Une six cordes d’une redoutable efficacité !!!

PS : En décembre 2008, sortira un remake de ce film culte avec Keanu REEVES…

Night 8 of 21 – Photo 2 L’avantage de cette photo c’est qu’elle permet de ne pas oublier qu’il s’agit AUSSI d’un livre de Randee St NICHOLAS…aucune référence princière sur cette photo, hormis peut être le jus de céleri rave oublié sur la table de chevet…même les mules ne sont pas compensées. Il s’agirait donc d’un instantané de la triste vie d’une femme de chambre d’hôtel de luxe qui passe ses journées à refaire des lits défaits par d’autres. Son regard est ailleurs…l’imaginant en répétition…elle le connaît, puisqu’elle l’a croisé dans les escaliers et elle sait sans doutes qui il est…ce doit être sa chambre d’ailleurs puisqu’au sortir de l’escalier elle a pénétré sa chambre en le surveillant du coin de l’œil…
…et la couverture moutonne comme pour emprisonner celui qui vient d’y passer la nuit….

Il y a tout de même deux choses qui m’interpellent…D’abord, comment une jeune femme aussi class’, travaillant dans un hôtel si luxueux, au service de clients aussi « importants » peut t-elle se promener avec un bas filé à ce point ??? la deuxième chose c’est plus une surprise…Prince ne porte pas de mules à talonnette…en même temps ça veut dire que de temps en temps il est tout de même sur le plancher des vaches !!!

article-1056586-02a2491900000578-401_468x334_popup Night 9 of 21 – Photo 6 Cette photo m’a fait penser à un autre film culte…« Pulp Fiction »…Jules et Vincent…Renato et Morris…deux as du clavier et non de la gâchette…J’espérais bien le retour de Renato NETO qui m’avait enchanté par ses sons distordus sur la tournée One Nite Alone…j’ai encore en mémoire S.O.T.T à Paris en 2002 (snif…)…Quand à Morris Hayes, c’est quand même une de mes périodes fétiches…donc les voir tous deux ainsi…tels des tueurs à la solde de la « famille » princière…sapés comme à Little Italy…je me dis que j’aurais aimé les voir au moins une fois…

Night 10 of 21 – Photo 6 Bon sur la photo 1 y’a trop de « chair » et comme j’ai peur de partir dans des délires à la André Manoukian, je préfère m’abstenir…oui j’aurais pu parler des cuisses de Marva…des bras de Shelby…de la chute de reins des Twinz mais non…je n’en parlerais pas…non j’aime bien la photo 6 et son air interrogateur l’air de dire : « t’es sûr que je mets cette chemise…je vais pas ressembler à un sbire de la Reine Elisabeth…ça ferait désordre à Londres, je tiens pas à avoir Charles et Camilla aux fesses, je suis petit moi…je cours moins vite que ces deux grands escogriffes !!! » et l’autre de lui répondre : « bein non…tu sais que tu peux tout mettre toi…nous avec ça on va ressembler à un acteur sorti d’un film de Max Pecas, mais toi tout te va ! et puis t’inquiète…ça m’étonnerait que les deux ex-futurs tourtereaux se pointent à l’Indigo…

En plus j’aime bien sa dégaine à la Little Richard…

Night 11 of 21 – Photo 1 Juste avant l’entre en scène…l’homme serait-il en proie au doute ? Se peut-il que l’angoisse de monter sur scène étreigne encore celui qui a donné combien…600, 700…concerts…plus peut être…j’avoue que j’ai jamais cherché à compter ! Après tout n’en aurait il pas le droit ! Voilà trente ans qu’il enchante les oreilles de ceux qui lui restent fidèles, les autres tant pis pour eux ! et se dire à chaque fois…juste avant l’apparition sous les projecteurs…suis-je encore assez « bon » pour eux ? ils sont venus…que veulent-ils ? oh je sais…je vais leur balancer un « Kiss », un « Girls and Boys », et pour terminer un « Purple Rain » d’anthologie avec un solo qui n’en finit plus, je pourrais même le jouer au début, au milieu où pas du tout…ça changerait rien…bon d’accord y’a les p’tits malins qui vont attendre bien sagement…y vont kiffer moyen parce qu’ils attendent la suite…le moment où l’on se retrouve en petit comité…s’en foutent de savoir si je suis fatigué ou pas…savent que c’est plus fort que moi…savent que « çà » c’est vraiment « moi » !

article-1056586-02a2494700000578-108_468x333_popup
Night 12 of 21 – Photo 3
Un jour faudra que je parle de sa voix…

Night 13 of 21 – Photo ?Bon j’aime bien les Twinz…elles ont le popotin rebondi à souhait mais bon « abondance de bien nuit »…c’est peut être le moment d’en savoir un peu plus sur elles. Non ? Ouais c’est vrai que si je me mets à parler d’elles, je vois déjà d’ici les filles : «  Oui…oh…elles sont pas si belles que ça…ouiiii elles dansent bien mais elles font que ça de leur journée c’est facile hein…de toute façon moi aussi je pourrais l’faire…suffit que je m’inscrive à un cours de danse…mais faudrait qu’je perde 5 kgs et que je m’laisse pousser les jambes aussi…bouh…c’est pas possible…les garces !!! »… bon certains mecs sont pas en reste non plus «oui elle sont pas mal mais elle dansent un peu vulgairement je trouve…et puis le cliché à 2 balles sur le mec et deux filles ça l’fait plus…déjà Mayté c’était à peine passable mais celles là…non décidément il sait plus s’entourer…pétasses ouais ! »

Et bien moi je le répète : J’aime bien les Twinz !…et c’est pas Al Quaida qui me contredira…(oui je sais elle est très mauvaise celle là…)

Night 14 of 21 – Photo 3 J’adore cette photo car c’est peut être la seule du livre où, non seulement il est naturel, mais surtout celle où il nous livre sa véritable personnalité…celle d’un homme emporté par un tourbillon de célébrité dés son plus jeune âge et qui a du « assumer » dés le départ un statut de « star » ! Imaginez…à 25 ans, avoir sorti des albums aussi aboutis que 1999…avoir propulsé une œuvre aussi dense que Purple Rain et depuis…devoir tenir…devoir satisfaire toujours et encore des fans insatiables…car c’est bien là son dilemme…sa soif de création et de production face à une envie inextinguible de « nouveauté »…que voulez-vous qu’il fasse pour vous satisfaire ? Lui veut juste nous emplir de joie et de bonheur à l’écoute de sa musique et nous sommes là (moi le premier…) à décortiquer tout ce qu’il fait…tout ce qu’il écrit…l’humilité qui ressort de cette photo devrait peut être nous faire réfléchir…

Night 15 of 21 – Photo 2 Devoir accompli ! et comme d’hab…on remonte le col…un tic ça…hein ? et ce signe…finalement abandonné quand…en 96…après quelques années de rébellion…finalement il est resté…est tombé en désuétude pendant un temps puis revient plus que jamais depuis un certain temps ! On peut même dire qu’il n’a jamais été aussi présent ! Il est partout dans ce livre…déjà sur la couverture on peut le « toucher » du doigt…on l’a découvert « scène géante » lors du Superbowl puis lors de cette tournée…ça n’était donc pas si innocent à l’époque quand Monsieur avait décidé que dorénavant on l’appellerait comme ça…pas idiot l’asticot ! ce signe peut vous rendre fou…si si…non content d’en avoir fait l’acquisition il y a plusieurs années sur feu le NPGMusicclub…je me suis fait tatouer par deux fois cette image sulfureuse…manquerait plus que j’en fasse des autocollants pour la bagnole…

(je l’ai fait aussi…)

Night 16 of 21 – Photo 3

Qui êtes-vous Monsieur NELSON ?

Qui se cache derrière ces deux grands yeux de biche ?

Pourquoi avoir fait de la musique ?

Pas envie de tout arrêter ?

Allez-vous reformer un jour The Revolution ?

Pourquoi doit-on vivre pour voir l’Aube ?

Avez-vous peur quelquefois ?

Craignez-vous la mort ?

Ca m’aurait plu de parler de l’assistante de Mr NELSON car, comme l’a dit « une bonne amie du sud de la France ;-) » elle a des appâts très généreux…

…mais on aurait encore dit que, décidément je ne m’intéresse qu’à ça…

Night 17 of 21 – Photo 4 Je vous le dit tout net, je ne crois pas en Dieu ! Que voulez-vous, j’ai perdu toute croyance il y a fort longtemps et je m’en remets aux hommes pour faire le bien et le mal. Lui non, il a même tenu parole semble t-il quand il a dit qu’il partait étudier la Bible, puisque voilà une traduction moderne des Ecritures Saintes par Monsieur Prince R.NELSON lui même…excusez du peu…à moins que ça ne soit une version offerte par ses « amis » et estampillée à son nom…bon peu importe…fais ce qu’il veut le lascar tant qu’il continue à faire de la musique et à jouer à la saucisse dans le hot-dog australien…le reste je m’en cogne comme de mon premier missel…

Night 18 of 21 – Photo 6 Fatigué Monsieur Prince ? Ca pourrait se comprendre en même temps ! Vous imaginez les tournées démentielles…les concerts à répétition…les afters en pleine nuit…d’accord il est pas fait comme nous, mais ça l’empêche pas d’être fatigué de temps en temps mais tout le monde le sait l’indulgence n’est pas la qualité principale du fan pur et dur ! De plus, le reflet dans ce piano « improbable » nous donne l’image d’un Prince « prisonnier »…prisonnier de quoi ? de ses fans ?…de sa musique ?…de ses nouvelles croyances ?…ou plus simplement de lui-même…condamné éternellement à rester le jeune prodige muet de ses premières apparitions…le dandy asexué et sombre de son éclosion…le funkateer boulimique de sexe…l’artiste mégalo et innommable…le « soul men » de tout juste hier…et le musicien d’aujourd’hui…
Bon faudrait peut être que j’aille me coucher là parce que je sens qu’on va encore dire que je vois des choses là où il n’y en a pas…

article-1056586-02a25bb500000578-586_468x286_popup Night 19 of 21 – Photo 4 J’aime bien cette photo par ce que pour la première fois on sent un Prince « petit » face à ce qui l’entoure, face à cette ville magnifique, paraît-il, qu’est Prague ! On le sent écrasé par tant de majesté et d’histoire lui qui vient d’un pays qui n’en quasi aucune…
Et puis je sais pas si vous êtes comme moi, mais on a l’impression (effet d’optique) que Prince est en lévitation…enfin qu’il ne touche plus terre quoi…un peu comme sur les photos où on met sa main sous la Tour Eiffel pour faire croire qu’on la tient dedans…

Faut vraiment que j’aille me coucher…

Night 20 of 21 – Photo 1

S 65 AMG L.

Le modèle le plus puissant de la Classe S est l’œuvre des spécialistes des ateliers d’Affalterbach : ils ont en effet développé le moteur V12 biturbo AMG de 6 litres qui anime la S 65 AMG L. Ce moteur délivre une puissance de 612 ch (450 kW) et un couple maximum de 1 000 Nm atteint dès 2 000 tr/min (bridage électronique). Passant de 0 à 100 km/h en seulement 4,4 secondes, la S 65 AMG L affiche des performances à faire rêver plus d’un pilote de course. A l’instar de la S 63 AMG, la S 65 AMG L dispose également du système de freinage composite ultraperformant AMG et du train de roulement sport AMG. Passez les rapports vous-même via deux palettes de commande en aluminium argenté intégrées au volant sport ergonomique AMG, exactement comme vous le feriez sur une Formule 1. La S 65 AMG L se pare à l’extérieur d’une jupe avant AMG dynamique intégrant des prises d’air élargies. Assortie de bas de caisse et d’une jupe arrière spécifique, elle confère au véhicule une allure particulièrement puissante et athlétique. Pour parfaire sa silhouette sportive, la S 65 AMG L arbore un système d’échappement sport AMG avec deux doubles sorties chromées au design exclusif V12, ainsi que des jantes alliage AMG multipièces de 19 pouces dans le coloris gris titane. (source : www.mercedes-benz.fr) ;-)


Night 21 of 21 – Photo 1,2,3,4 et 5

(lui)
…Pfff…encore une de faite !…
et pas des moindres…
m’a tué cette série de concerts…
j’ai plus l’âge pour ces trucs là moi, qu’est-ce que je m’emmerdes encore à tourner autant au lieu de rester chez moi…
Tiens ! c’est pas ici qu’j'ai croisé la femme de chambre tout à l’heure ?
Siiii…même qu’elle posait sa main exactement là où je la poses…
l’était mignonne au demeurant…
je peux encore presque sentir son parfum…
vraiment une trés belle femme…elle avait un bas filé par contre…
je me demande si…non…n’exagère pas…
tu crois que comme ça…sur un instant volé dans un escalier…tu peux séduire une femme et en faire ce que tu veux…les temps ont changé mon vieux…atterris !…

(elle)
…Hééé mais c’est juste ma taille cette tunique…
et c’est écrit quoi ? 3121 ?…
ça veut dire quoi c’truc…
en tous cas il se sape bien le bougre…
c’est pas avec ma paie de misère que je pourrais me payer des trucs pareils (déjà que mon bas est filé…)…
bon y rentre tard le Monsieur…je me demande si je ne l’essaierais pas cette tunique…
juste pour voir l’air que j’ai la dedans…après tout c’est unisexe ces machins là…
et on fait quasi la même taille (il est petit quand même…)
Bein voilà…ça me va bien…c’est tout soyeux…bon je ressemble un peu au groom de l’Hôtel maintenant mais j’aime bien la couleur…
Merde ! j’entends un bruit…
c’est pas lui quand même…
il est pas assez tard, d’habitude il est pas là à c’t'heure…
que faire…en plus avec sa tunique sur le dos, je suis quitte pour l’enlever…

(lui) Les temps ont changé hein…, Tiens, regarde un peu « Maid in Room »…

Finalement je parlerais pas de musique…je veux juste dire que c’est un live « rare » de Prince puisque officiellement il y en a trés peu donc c’est à avoir de toute urgence, le son est d’enfer, les titres s’enchaînent sans façon…oui on trouvera à redire sur les choix…fatalement, mais personnellement je ne boude pas mon plaisir…j’adore le démarrage 3121…DMSR…Girls and Boys, puis le monologue trés drôle…j’aime bien le passage bluesy, Mike PHILIPS est un grand et surtout je kiffe à mort All the Critics love U in London ! Mais je le répète, inutile de disserter sur ce live quand on connaît la somme de « petites bottes de neige »…on a juste une qualité sonore exceptionnelle…je pense d’ailleurs que le but était plus de sortir un beau livre accompagné d’un cadeau live que l’inverse…mais ça n’est que mon avis !

Pour terminer je voudrais m’excuser auprès de ceux qui n’ont pas (encore) fait l’acquisition ou qui n’ont pas encore reçu ce livre car pour me suivre ça risque d’être un peu galère…après avec un peu d’imagination… allez un petit apreçu quand même là

http://itn.co.uk/news/bf5df62863b6d89abbebfac3af048342.html
PS : je vous assure qu’au début je voulais faire court…