Découvrez mes passions au quotidien

Résultat pour le mot-clef : sexe

Compilations

Mardi 15 août 2006
le 5 novembre 2006
J’ai été « interpellé » pour une compile traitant du « sexe » chez Prince et je vous livre ici le fruit de ma réflexion, des écoutes et de la lecture des textes. Parler de sexe avec Prince est un euphémisme ! Si son tout premier disque ne parle que d’amour et de romance (il n’a que 18 ans), dés le second il amorce un virage à 180 degrés dans ses textes, et devient plus que sulfureux, les textes sont très explicites et d’ailleurs les paroles ne sont même pas imprimées sur les jaquettes, pas besoin d’étiquette « Explicits lyrics ». J’en veux pour preuve le titre « Head » qui traite sans ambages et très clairement de la fellation… Pendant 20 ans, Prince va traiter ce sujet régulièrement dans ses disques sans que cela soit obsessionnel non plus, vous verrez qu’il sait aussi écrire de très belles choses (une autre fois…), mais chaque fois qu’il parle de sexe, c’est très ouvertement, on sent le mec très « concerné ». Mais, après tout, y’a pas de mal à se faire du bien, et c’est bien une des rares choses « gratuites » qui fasse plaisir… !!! J’ai donc essayé de compiler les titres qui, selon moi, sont les plus représentatifs du traitement qu’il a réservé à ce sujet. Cela n’a pas été simple car compiler 12 titres sur la masse disponible…il y a donc des titres qui n’y sont pas mais je voulais aussi une certaine harmonie dans la musique et puis toujours ma petite histoire…(cette fois, j’ai respecté son style à lui, enfin j’ai essayé…) ! Il n’y pas de titres récents car Prince, avec le temps, s’est assagi. Par ailleurs, il a eu une période « Témoins de Jehovah » où il avait banni certains mots de son vocabulaire. Mais je crois beaucoup plus simplement qu’à partir de 40/45 ans, chanter : « Je veux te sucer, tu seras ma chose … » ça ferait un peu désordre !!! Donc le fichier est…chez moi, contactez moi pour le récupérer !!! et voici, tout de même, et pour vous mettre en appétit, un florilège d’extraits des titres présents (Je m’excuse par avance pour certains mots utilisés dans cet article.) :
Love machine
J’ai les jouets qu’il faut pour exciter ton corps, J’ai la chose qu’il faut pour te faire hurler et crier
Sexy Motherfucker (qu’on pourrait traduire aujourd’hui par « chaudasse »
Cette chaudasse est tellement fine ( je boirais l’eau de son bain…), Un long Levi’s de 1 m 40 emballe un cul aussi serré qu’une grappe ! Et son célèbre refrain… Chaudasses, bougez-moi ce cul, bougez-moi ce cul, bougez-moi ce cul !
Come
Quand je te sucerais là, je ne veux pas t’entendre crier, ne parle pas, ne respire pas, ne tousse pas, n’éternue pas , Oh, rêve …rêve tout simplement , Chérie, ma langue va faire des trucs que tu n’as jamais vus
Mad sex
J’ai l’habitude de baiser comme une folle le « matin-en-rut », J’ai l’habitude de baiser comme une folle l’après-midi, J’ai l’habitude de baiser comme une folle avec ce métis, pour ravager à nouveau ma chambre
Hot with U
Je veux te débaucher, Te mettre sous de la crème et… ooh, Te faire faire des choses que tu n’aurais jamais faites Te faire mordre ta langue et faire « ouh »
Head
Je n’ai jamais voulu te tromper (sur mes intentions), Mais d’une manière ou d’une autre chérie
Je devais t’avoir dans mon lit, Et tu m’as dit : « Je suis encore vierge et je vais me marier,
mais elle est si grosse, et pleine de sperme…Je te ferais une pipe »
Jack U off (en argot américain : se branler)
Si ton mec est un bon à rien, Viens dans mon quartier, On peut sauter dans mon pieu et je te branlerais, Si tu en as marre du vibromasseur Petite fille, on peut sortir ensemble Et si tu veux je te branlerais
Pheromone
Je sens la tension monter par l’entrebâillement de la porte, Il la force alors qu’elle est dégoûtée, Je suis en feu, Parce que je ne l’avais jamais vue nue auparavant, Je veux la sauver, je veux regarder, Tous mes sens sont en éveil quand il la détache, Et qu’elle court vers la porte,
Il lui fait une croche-pied l’accable juste là, sur le sol
Scandalous
Scandaleux
Je parle de toi et moi
Merveilleux
Chérie, chérie ne vois tu pas ?
Tout ce dont tu as toujours rêvé
Je veux bien l’être
Ce soir ça va être scandaleux
Parce que ce soir je vais être ton fantasme
Rock hard in a funky place
Voici une femme, alors tu te caches
Elle est presque effrayante,
Une fille « électrique » avec une forte poitrine
Elle dit : toi, tu peux te défiler si tu en as envie
Car quelque chose près de ta jambe
Semble avoir très peur, quelle déception
T’es comme une roche dure dans un endroit mou
Get off
“Je les aime grosses et fières… tu pourrais me trouver une « maman » !
Maintenant amène un peu par ici ton gros derrière
Que je puisse travailler sur cette fermeture éclair
Ce soir Tu es une Etoile, Je suis la Grande Ourse
Orgasm
Viens
Viens
Ne sois pas timide, rien que toi et moi
N’est-ce pas ce que tu veux?
Oh yeah